cercle_litteraire

4ème de couverture :
"Je me demande comment cet ouvrage est arrivé à Guernesey ? Peut-être les livres possèdent-ils un instinct de préservation secret qui les guide jusqu'à leur lecteur idéal..."

Janvier 1946. Tandis que Londres se relève douloureusement de la guerre, Juliet, jeune écrivain, cherche un sujet pour son prochain roman. Comment pourrait-elle imaginer que la lettre d'un inconnu, natif de l'île de Guernesey, va le lui fournir ? Au fil de ses échanges avec son nouveau correspondant, Juliet pénètre un monde insoupçonné, délicieusement excentrique ; celui d'un club de lecture au nom étrange inventé pour tromper l'occupant allemand : le «Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates». De lettre en lettre, Juliet découvre l'histoire d'une petite communauté débordante de charme, d'humour, d'humanité. Et puis vient le jour où, à son tour, elle se rend à Guernesey...

Fantasque, drôle, tendre et incroyablement attachant... Bienvenue dans Le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates !

Mon avis :
Très bien, ce livre se lit d'une traite : l'histoire est plaisante et les lettres donnent un rythme soutenu à la narration, ce qui fait que l'on ne s'ennuie pas... Oui, mais quoi ? Je suis déçue (encore ! me direz-vous) et j'en suis désolée... :-(
J'ai lu tellement d'avis positifs sur ce livre que j'avais imaginé... quoi ? Je ne sais pas ! Peut-être plus d'action, plus de profondeur dans les personnages qui, hormis Juliet, me semblent tous survolés, tous gentils (sauf une, mais les critiques qu'elle formule rendent encore plus sympathiques les personnes qu'elle dénigre !)...

L'histoire ? Juliet, écrivain, reçoit une lettre d'un habitant de Guernesey qui cherche des renseignements sur un écrivain qu'il adore. Au fur et à mesure de leur correspondance, elle apprend qu'il fait partie d'un cercle littéraire nommé : "Le Cercle des amateurs de littérature et de tourte aux épluchures de patates". L'histoire de ce cercle est pour le moins originale : pendant l'occupation allemande de l'île, un groupe de voisins s'étaient réunis pour manger un cochon (denrée rare en ces temps d'occupation), le repas ayant (un peu) traîné, les convives durent rentrer chez eux après le couvre-feu. Or, voilà qu'un petit groupe est intercepté par un allemand. Pour éviter les représailles, Elizabeth, une des voisines, raconte qu'ils sortent d'une réunion littéraire... le cercle est né. Pour donner le change, ces voisins, non lecteurs à l'origine, vont alors se réunir pour discuter littérature et, au fil de leurs rencontres, devenir amis.
Un par un, les membres de ce cercle vont correspondre avec Juliet et lui raconter leurs lectures et comment, pour certains, elles leur ont permis de supporter l'occupation allemande. Malgré les restrictions, les peurs, le courage de ces habitants est exemplaire, en particulier celui d'Elizabeth... Petit à petit, un nouveau roman nait dans l'esprit de Juliet... et une terrible envie d'aller à Gernesey !

Ce livre est donc une histoire de lecteurs qui expriment leur ressenti...  "C'est ce que j'aime dans la lecture. Un détail minuscule attire votre attention et vous mène à un autre livre, dans lequel vous trouverez un petit passage qui vous pousse vers un troisième livre. cela fonctionne de manière géométrique, à l'infini, et c'est du plaisir pur." (Nil - p.22) mais aussi une histoire d'amitié, de tolérance et d'amour, une histoire sur l'Histoire.

Certains passages m'ont fait rire, comme celui-ci qui m'apprend que je ne suis certainement pas très sympathique... "Vivez-vous au bord de la Tamise ? Je l'espère, car les personnes qui habitent à proximité des cours d'eau sont bien plus sympathiques que les autres. Je serais mauvaise comme la gale si je vivais dans les terres." (Nil p.176). Rien que ça !

Un passage m'a interpelée... "Avez-vous remarqué que, lorsque votre esprit est focalisé sur une personne, sa présence se manifeste partout où vous allez ? Mon amie Sophie appelle cela des coïncidences et Mr. Simpless, mon ami pasteur, la grâce. Il pense que quand on aima profondément une personne ou une chose, on projette une énergie à travers le monde qui lui apporte "la fécondité"."(Nil p.174). Et vous, qu'en pensez-vous ?

Un très bon livre donc pour se détendre mais que m'en restera-t-il dans quelques mois ? L'envie d'aller visiter ces îles anglo-normandes, l'envie d'approfondir leur histoire... ma foi, cela n'est déjà pas si mal...

Ma note : 3,5/5