cracher

4ème de couverture :
Si vous le lisez avec l’espoir de trouver dans J’irai cracher sur vos tombes quelque chose capable de mettre vos sens en feu, vous allez drôlement être déçu.
Si vous le lisez pour y retrouver la petite musique de Vian, vous l’y trouverez. Il n’y a pas beaucoup d’écrits de Vian dont il ne suffise de lire trois lignes anonymes pour dire tout de suite : «Tiens, c’est du Vian !» Ils ne sont pas nombreux, les écrivains dont on puisse en dire autant. Ce sont généralement ces écrivains-là qui ont les lecteurs les plus fidèles, les plus passionnés, parce que, en les lisant, on les entend parler. Lire Vian, lire Léautaud, lire la correspondance de Flaubert, c’est vraiment être avec eux. Ils ne truquent pas, ils ne se déguisent pas. Ils sont tout entiers dans ce qu’ils écrivent. Ça ne se pardonne pas, ça. Vian a été condamné. Flaubert a été condamné…
Delfeil de Ton.

Ma vision de l'histoire :
Un homme, Lee Anderson, vingt-six ans, débarque dans une ville du sud des Etats-Unis, Buckton, où personne ne le connaît pour y être libraire. Il fuit quelque chose, ou quelqu'un, on ne sait pas très bien, peut-être cherche-t-il tout simplement l'oubli à cause de "l'histoire du gosse"... Petit à petit, on sent que cette homme joue un jeu, cherche quelque chose : il se rapproche d'une bande de jeunes en manque d'alcool et de sexe, veut absolument les séduire, couche avec les filles pour coucher, comme une machine, mais que cherche-t-il exactement ? Tout cela n'est pas clair et "le gosse" le hante... Tout doucement, on comprend que ce "blanc" est en fait un "noir" et qu'il cherche à se venger d'un acte impardonnable : la mort du gosse, son frère, lynché parce qu'amoureux d'une blanche. Dès lors, tout paraît limpide et tout bascule...

Mon avis :
Je referme ce livre et, en considérant le nombre de fois où j'ai entendu parler de cet auteur, la seule pensée qui me vient à l'esprit est : "Tout cela pour ça ! Mais tellement nécessaire !". Le style est trop cru, les clichés trop présents, les blancs trop petits bourgeois, les jeunes trop accros au sexe et à l'alcool, la vengeance trop cruelle : bref, oui, ce livre est "trop" !! Mais il est parfois nécessaire de crier très fort pour dénoncer l'injustice et se faire entendre et c'est ce qu'à fait Vian avec ce livre : crier très fort pour dénoncer le racisme et les injustices : en cela, il ne pouvait pas manquer de se faire entendre et je lui dis : "BRAVO" !

Beaucoup de passages m'ont heurtée, à l'image de celui-ci où Lee et Dexter vont voir des prostituées noires, très jeunes, trop jeunes : "Elle referma la porte et nous laissa. Je regardai Dexter.
- Déshabillez-vous Lee, il fait très chaud, ici.
Il se tourna vers la rousse.
- Viens m'aider, Jo.
- Je m'appelle Polly, dit l'enfant. Vous allez me donner des dollars ?
- Certainement, dit Dex.
Il tira de sa poche une coupure de dix, froissée, et la donna à la gosse.
- Viens m'aider à défaire mon pantalon. "
(Le Livre de Poche - p.102) 

Le début, très énigmatique et pourtant si limpide, après coup : "Personne ne me connaissait à Buckton. Clem avait choisi la ville à cause de cela; et d'ailleurs, même si je m'étais dégonflé, il ne me restait pas assez d'essence pour continuer plus haut vers le Nord. À peine cinq litres. Avec mon dollar, la lettre de Clem, c'est tout ce que je possédais. Ma valise, n'en parlons pas. Pour ce qu'elle contenait. J'oublie : j'avais dans le coffre de la voiture le petit revolver du gosse, un malheureux 6,35 bon marché ; il était encore dans sa poche quand le shérif était venu nous dire d'emporter le corps chez nous pour le faire enterrer. Je dois dire que je comptais sur la lettre de Clem plus que sur tout le reste. Cela devait marcher, il fallait que cela marche. Je regardais mes mains sur le volant, mes doigts, mes ongles. Vraiment personne ne pouvait trouver à y redire. Aucun risque de ce côté. Peut-être allais-je m'en sortir..." (Le Livre de Poche - p.11)

Je ne le recommande par forcément, à vous de voir... ;-)

Plaisir de lecture :  lecture_notation1_30lecture_notation1_30lecture_notation05_30lecture_notation0_30lecture_notation0_30

Ce livre a été lu pour la lecture de novembre du Blogoclub. Allez voir les autres avis chez Sylire et Lisa.

se