bromfield

Editions : Le Livre de Poche - Traduction : de l'anglais par Berthe VULLIEMIN - Titre original : The Rains Came - Nombre de pages : 695

Mon résumé :
Nous sommes en Inde, dans les années 30, dans l'état autonome de Ranchipur gouverné par un vieux Maharadjah et son épouse. C'est la fin de la saison sèche et la saison des pluies est longue à venir mais lorsque celle-ci arrive, elle s'accompagne d'un tremblement de terre et d'inondations dont beaucoup ne ressortiront pas vivants...

La_mousson_06La première partie du roman est consacrée à la présentation des nombreux personnages :
- Thomas Ransome, tout d'abord, le personnage central du roman. Sujet britannique mais de mère américaine, il est cynique, désenchanté et tente d'oublier son amertume dans l'alcool. Il est arrivé à Ranchipur fasciné par ces Indes multiples...
- le vieux Maharaja, qui rêve d'une Inde instruite, indépendante, où le système de castes, qui empêchent l'évolution de son pays, n'existe plus... La Maharani, sa femme : forte, exigeante, elle partage les espoirs de son mari tout en étant plus forte et moins idéaliste.
- Mr Simmons, missionnaire américain protestant, dont la femme, commère sans pareille, ne rêve que d'un beau mariage pour ses filles... Ainsi, elle ne manquera pas d'inviter Randsome pour lui présenter sa fille aînée, Fern. Cette dernière, rebelle, déteste l'Inde et ne rêve que de Hollywood où, elle en est certaine, elle deviendra "Blythe Summerfield, la Perle d'Orient"...
- Lord Esketh qui débarque à Ranchipur accompagné de sa femme, Edwina. Riche et passionné de chevaux, il veut acheter des étalons au Maharadjah. Lady Esketh, elle, a jadis eut une liaison avec Randsome, et, désenchantée tout comme lui, elle tente d'oublier son existence terne dans des relations extraconjugales.
- Le major Safti, médecin hindou, extrêmement compétent et admiré par tous ses concitoyens.
- Miss Mac Daid, l'infirmière en chef de l'hôpital de Ranchipur : en Inde depuis plus de vingt ans, très compétente, elle est secrètement amoureuse du jeune major Safti.
- Et de nombreux autres personnages : Rashid Ali Khan, "mahométan" et chef de la police de Ranchipur; Mr. Jobnekar, l'Intouchable, Mr. et Mrs Smiley, etc. ...

La deuxième partie voit arriver la catastrophe : un tremblement de terre accompagné des pluies de la mousson. Violentes, torrentielles, elles provoquent la crue du fleuve et la rupture du barrage : la ville entière est alors inondée... Ranchipur compte de nombreux morts. Après quelques jours, l'inondation se réduit mais les habitants doivent alors faire face au choléra et au typhus qui touchent de nombreuses personnes... La lutte pour la survie de l'état s'engage, alors que les routes sont impraticables et qu'il ne faut donc pas compter sur une aide extérieure dans l'immédiat... Les personnages vont alors révéler leur vraie nature (bonne ou mauvaise), les amitiés et inimitiés s'établissent...

Mon avis :La_mousson_05___Copie
J'ai bien aimé cette plongée dans l'empire des Indes des années 30. Le roman dépeint une Inde très dure, difficile à supporter pour les occidentaux habitués aux climats tempérés : chaleur, poussière, sècheresse, inondations, sans compter les maladies, les serpents et l'omniprésence des singes sacrés, parfois agaçants... Les nombreux personnages donnent de la consistance au roman et, bien que parfois trop caricaturaux, certains sont très attachants.

Néanmoins, Bromfield insiste bien trop sur les états d'âme de ses nombreux personnages et cela m'a parfois un peu ennuyée... De plus, le point de vue de l'auteur sur les habitants de L'Inde est beaucoup trop clairement "occidental" et superficiel à mon goût : les différentes religions ou coutumes étant catégorisées trop "scientifiquement" pour sonner juste. Ceci dit, il s'agit d'une vision extrêmement positive, ce qui devait être peu commun, voire controversé, à l'époque où ce livre a été écrit.

A savoir aussi que Bromfield, déçu par l'Amérique et penchant fortement vers le Communisme rejetait avec violence toute idée colonisatrice qui ne fût pas originaire d'URSS reportant beaucoup de ses attentes dans ses romans sur l’Inde, c'est sans doute pourquoi ce livre m'a paru quelque fois bien moralisateur... ;-)

Morceau choisi :
"L'orage, accompagné d'un vent furieux venu du golfe d'Arabie, se déchaîna bientôt, cachant toutes les étoiles. Le tonnerre et la fulguration des éclairs semblaient affoler les chauves-souris qui tournoyaient comme des furies au-dessus du Réservoir. Randsome atteignit l'autre extrémité de la place. A ce moment, de grosses gouttes de pluie commencèrent à éclabousser le sol. Brusquement, les lumières du cinéma s'éteignirent, tandis que, avec un vacarme assourdissant, les vendeurs de gâteaux de riz et d'esquimaux rassemblaient leurs marchandises et se dispersaient dans toutes les directions. Le vent augmenta, pliant, tordant les arbres. Ransome n'avait d'autrela_mousson_03 moyen de rentrer qu'à pied; les petites tongas qui, d'habitude, stationnaient devant le palais, avaient disparu. Il prit le raccourci par le pont et la route du champ de courses, mais sans se hâter, car la beauté de la musique et la violence soudaine de l'orage l'avaient ensorcelé.
Les éclairs se succédaient, blanc, incandescents, illuminant son chemin de lueurs fulgurantes. Les gouttes, d'abord espacées, se pressaient de plus en plus. Bientôt, le ciel ne forma plus qu'une immense cataracte."
(Le Livre de Poche - p.27-28)

Il ne me reste plus qu'à voir l'adaptation cinématographique de ce livre...

Une lecture agréable que je recommande à tous ceux qui veulent découvrir un peu plus l'Inde...  ;-)

Plaisir de lecture :  lecture_notation1_30lecture_notation1_30lecture_notation1_30lecture_notation05_30lecture_notation0_30

Je remercie chaleureusement Nanne qui m'a offert ce livre dans le cadre du swap Book Inside organisé par Ys.