neil_gaiman
Editions : Au Diable Vauvert - Traduction : de l'angalis Michel PAGEL - Titre original : Fragile Things - Nombre de pages : 491

4ème de couverture :
"Les histoires, tels les gens, les papillons, les oeufs d'oiseaux, les coeurs humains et les rêves, sont des choses fragiles faites d'un matériau aussi peu solide ou durable que vingt-six lettres et une poignée de signes de ponctuation. Ou des paroles faites de sons et d'idées, abstraites, invisibles, disparues sitôt prononcées. Et pourtant, certaines, simples et minuscules, ont survécu à ceux qui les ont racontées." Neil Gaiman

Incluant poèmes, nouvelles et le court roman Le Monarque de la Vallée où l'on retrouve le héros d'American Gods, un somptueux recueil enrichi d'une interview inédite de l'auteur.

Né en 1960 en Angleterre, Neil Gaiman vit aux Etats-Unis. Romancier, noveliste, scénariste surdoué lu dans le monde entier, il est notamment l'auteur de Coraline, Stardust et des best-sellers American Gods (prix Hugo, Nébula, Bram Stoker et Locus) et Anansi Boys.

contrebasseMon avis :
Neil Gaiman est un auteur que j'adore ! Je l'ai découvert avec American Gods qui m'avait littéralement enchanté ! Et, depuis, chaque lecture de roman, de nouvelle ou même de comics de cet auteur est, pour moi, un agréable moment de lecture. Et ce recueil de nouvelles (31 tout de même !) n'a pas dérogé à la règle : j'ai bien aimé cette plongée dans ces univers très variés mais toujours fabuleux... ;-)

Comme pour son précédent recueil de nouvelles Miroirs et fumées, Neil Gaiman présente chacune des nouvelles qui composent le livre et je dois reconnaître que, cette fois-ci, le ton de Neil Gaiman m'a paru bien prétentieux, voire pédant ! Enfin, je suppose que quand on dispose du talent qui est le sien, ce sont des choses que l'on peut se permettre... Heureusement, je ne me suis pas arrêtée à la présentation, je serais passée à côté de bien belles histoires...

Car ce sont en effet de bien belles histoires que nous propose l'auteur : avec un soupçon de réalité, une pincée de rêve, une poignée d'humour et de peps, trois brins de cruauté, une feuille de douceur et beaucoup, beaucoup de talent, les ingrédients qui composent ces récits et ces poésies font une excellente recette et je me suis, encore une fois, bien souvent régalée même si ce n'est pas le meilleur livre que j'ai lu de cet auteur (mon préféré, étant, et de loin, Neverwhere) !!! Néanmoins, attendez-vous à passer du "coq à l'âne" car les récits sont très hétérogènes et ne s'enchaînent absolument pas : aussi, il faut parfois un petit temps d'adaptation pour passer d'une histoire à l'autre !
Ceci dit, et pour être tout à fait honnête, je dois bien reconnaître que certaines de ces nouvelles m'ont un peu ennuyée et que d'autres s'effacent déjà de ma mémoire... sans doute n'étaient-elles pas suffisamment épicées ! ;-)
Malgré tout, je garderais un excellent souvenir de ce recueil car, à la toute fin, une nouvelle m'a permis de retrouver Ombre, le héros d'American Gods et, même si l'histoire est un peu abracadabrantesque, j'ai été ravie de retrouver ce sympathique héros... :D

Un mini florilège ?
Dans Le chemin caillouteux du souvenir, le narrateur raconte sa rencontre avec un fantôme lorsqu'il avait quinze ans :
"J'aime que tout soit sous forme d'histoire.
La réalité, toutefois, ne l'est pas, non plus que les irruptions du bizarre dans nos vies. Elles ne s'achèvent pas de manière totalement satisfaisante. Narrer l'étrange est comme parler de ses rêves : il est possible d'en communiquer les péripéties mais non le contenu émotionnel, la façon dont un songe peut colorer toute la journée qui suit.
Il est des lieux qu'enfant je croyais hantés : des maisons abandonnées, des sites qui m'effrayaient. Je choisissais de les éviter : en conséquence, si mes soeurs avaient à raconter des histoires tout à fait satisfaisantes d'étranges silhouettes aperçues aux fenêtres de bâtiments inoccupés, je n'en avais aucune. Je n'en ai toujours pas.
Mon histoire de fantômes, la voici, et elle n'est pas satisfaisante du tout.
J'avais quinze ans."
(Au Diable Vauvert - p.115)... Je vous laisse découvrir cette fameuse histoire de fantôme qui n'est aucunement satisfaisante ! ;-)

Dans Les autres, Neil Gaiman nous présente une initiation à l'enfer très cruelle et assez dérangeante...
" "Le temps est fluide, ici", dit le démon.
L'homme sut qu'il s'agissait d'un démon au moment même où il le vit. Il le sut, tout comme il sut que cet endroit était l'enfer. Ni l'un ni l'autre ne pouvaient rien être d'autre."
(Au Diable Vauvert - p.171)...

Je termine par Le jour de l'arrivée des soucoupes, poésie que j'ai vraiment beaucoup aimé...
"Ce jour-là, les soucoupes atterrirent. Par
centaines, dorées, Silencieuses, tombant du ciel
tels de gros flocons de neige, Et les peuples de la
Terre se levèrent et les contemplèrent tandis qu'elles descendaient,
Attendant, bouche bée, d'apprendre ce qu'elles renfermaient,
Nul se sachant si nous serions encore là demain,
Mais tu n'a rien remarqué car

Ce jour-là, celui des soucoupes, par coïncidence,
Fut aussi le jour où les tombes rendirent leurs morts,
Et les zombis remontèrent à travers la terre meuble
ou fusèrent, le pas traînant, les yeux vitreux, inexorables,
Ils vinrent vers nous, les vivants, qui hurlions et fuyions,
Mais tu n'a rien remarqué car

Le jour des soucoupes, qui fut le jour des zombis, ce fut
Aussi Ragnarok, et nos écrans de télévision nous montrèrent
Un vaisseau composé d'ongles morts, un serpent, un loup,
Tous plus imposants que ne pouvait l'assimiler l'esprit, trop pour que le cameraman pût
Prendre assez de recul, puis les dieux en sortirent,
Mais tu n'a rien remarqué car"
(Au Diable Vauvert - p.369-370)... je vous laisse découvrir pourquoi... ;-)

A découvrir (mais sachez que je suis très partiale avec cet auteur). Ceci dit, si vous souhaitez découvrir cet auteur avec des nouvelles, lisez plutôt Miroirs et fumée : moins cruelles et beaucoup plus empreintes de magie, ce recueil et, pour moi, bien meilleur que Des choses fragiles ! ;-)

Plaisir de lecture : lecture_notation1_30lecture_notation1_30lecture_notation1_30lecture_notation05_30lecture_notation0_30

D'autres avis : Cachou, Chiffonnette, Leiloona, Stephie, et beaucoup d’autres avis chez BOB.

PS : Je suis certaine que vous vous demandez ce que vient faire une contrebasse dans l'affaire... :D