The_Cat_Who_Ate_Danish_Modern_cover
Editions : E. P. Dutton - Nombre de pages : 215 -
Titre français : Le chat qui mangeait de la laine (Editions 10/18)

 

4ème de couverture (maladroitement traduite par mes soins) :
Jim Qwilleran n'est pas forcément ravi par sa nouvelle affectation au Daily Fluxion. La décoration d'intérieur n'a jamais été une de ses spécialités et il est supposé être rédacteur en chef d'un magazine entier sur le sujet chaque semaine...
Cependant, la première de Gracious Adobes sort tout juste de l'impression lorsque Qwilleran se retrouve plongé dans un domaine qui lui est bien plus familier - la résidence qui faisait la couverture du magazine est cambriolée et la maîtresse de maison retrouvée morte...
Dès lors, Qwilleran, avec l'aide de Koko et de sa compagne Yum Yum, les deux chats siamois exceptionels, ont tous trois les moustaches qui les titillent... Et lorsque Koko commence a montré des indices dans le dictionnaire et renifler les meubles d'un décorateur célèbre, Qwilleran n'est pas loin de découvrir la vérité...

Mon avis :
Après ma lecture du premier tome de cette série policière très ... féline, j'avais bien envie de découvrir la suite des aventures de ce détective aux grandes moustaches et de son compagnon ! Et, tout comme pour le premier tome de la série, j'ai trouvé cette lecture agréable, idéale pour les vacances et pour les amoureux des chats !! 
Dans ce volume, Lilian Jackson Braun nous régale encore une fois de descriptions sur l'intelligence et la beauté des chats et introduit des personnages très caricaturaux, ce qui les rend assez drôles en fait... De plus, l'univers dans lequel évolue Qwilleran lui est inconnu et donc, j'ai découvert en même temps que lui les us et coutumes du mileu de la décoration intérieure (attention ne dites jamais drapes mais draperies !!) bien que je ne peux m'empêcher de penser que la caricature est un peu trop présente mais cela a eu l'avantage de me faire rire !!!  Mais encore une fois, je trouve que l'intrigue manque de contenu et l'enquête de coeur... c'est bien dommage mais c'est aussi ce qui en fait une lecture légère... on ne peut pas tout avoir !
Je retenterai certainement l'expérience ne serait-ce que parce que je suis très curieuse de savoir comment la toute nouvelle compagne de Koko, Yum Yum, s'intégrera dans ce duo un peu particulier... ;-)

Une gentille lecture de vacances... ;-)

Plaisir de lecture : lecture_notation1_30lecture_notation1_30lecture_notation1_30lecture_notation0_30lecture_notation0_30