bronte
Editions : Le Livre de Poche - Traduction : de l'anglais par Charlotte MAURAT -
Titre original : Jane Eyre - Nombre de pages : 520

4ème de couverture :
Jane Eyre est pauvre, orpheline, pas très jolie. Pourtant, grâce à sa seule force de caractère, et sans faillir à ses principes, elle parviendra à faire sa place dans la société rigide de l'Angleterre victorienne et à trouver l'amour...
Une héroïne qui surmonte les épreuves sans perdre foie en son avenir, une intrigue où se succède mystères et coups de théâtre, une passion amoureuse qui défie tous les obstacles : le plaisir de lire Jane Eyre est toujours aussi vif. Comme elle, on veut croire que rien n'est écrit d'avance et que la vie réserve des bonheurs imprévus.

001

Mon avis :
Angleterre, 19ème siècle. A la mort de sa mère, Jane Eyre est recueillie par sa tante qui ne l'aime guère et la maltraite. Sa vie est morne, sans intérêt et assez malheureuse pour une si jeune enfant. A 10 ans, Jane est envoyée dans une institution de jeunes filles, Lowood, pour "corriger son caractère trop téméraire" mais surtout pour débarasser Mrs Reed, sa tante qui ne peut plus supporter sa vue. Jane y grandira et y deviendra institutrice.
A 18 ans, Jane, se sentant bien à l'étroit à Lowood, décide de devenir institutrice pour une riche famille et passe une annonce pour trouver un emploi : elle est très vite engagée au manoir de Thornfield par Mrs Fairfax où elle devient l'institutrice d'Adèle, une petite française au caractère quelque peu fantasque recueillie par Edward Rochester, le propriétaire des lieux. Jane y mène une vie paisible malgré le comportement pour le moins étrange de Grace Poole, une servante de la maisonnée, qui se laisse aller à émettre des rires démoniaques et parfois même des cris en pleine nuit... Alors que Mr Rochester, souvent absent au départ, décide de s'établir quelques semaines au manoir, une tendre idylle naît entre Jane et Edward... Mais ce doux sentiment est-il bien raisonnable ? Quels secrets de famille cache ce personnage sombre et énigmatique ?

002

J'avais réellement très envie de découvrir ce classique après ma lecture de L'affaire Jane Eyre de Jasper Fforde, et, pour une première rencontre avec les soeurs Brontë, je dois avouer que la surprise est plutôt agréable. L'histoire est assez prenante et je me suis laissée porter par le personnage de Jane, modèle de droiture, parfois même d'abnégation face à l'adversité... Mais Jane est également très indépendante, active, quelque peu malicieuse et espiègle parfois : j'aime son raisonnement toujours positif et très raisonné qu'elle montre dès son plus jeune age à l'image de ce dialogue alors qu'elle n'a que 6 ans :
""Il n'y a rien de plus triste à voir qu'un enfant qui ne se conduit pas bien, commença-t-il, en particulier une petite fille. Savez-vous où vont les méchants après leur mort?
- Ils vont en enfer, répondis-je aussitôt, en toute orthodoxie.
- Qu'est-ce que l'enfer ? Pouvez-vous me le dire ?
- Un gouffre plein de feu.
- Voudriez-vous tomber dans ce gouffre pour y brûler à jamais ?
- Non, monsieur.
- Que faut-il faire pour l'éviter ?"
Je délibérai un instant; ma réponse, quand je la fis, était de nature à soulever des objections :
"Il faut rester en bonne santé et ne pas mourir. ""
(Le Livre de Poche - p.46)
Sa devise pourrait être "soyons pragmatique et allons de l'avant" et j'aime assez... Dommage que ses actions ne soient pas à la hauteur de son esprit rebelle et que sa droiture prenne trop souvent le pas sur ses aspirations...
Mr Rochester est également un personnage intéressant qu'on ne peut s'empêcher d'apprécier malgré ses nombreuses contradictions et son caractère quelque peu ténébreux... A l'inverse, le personnage de St-John, "monsieur parfait", est assez détestable et dénué de toute sensibilité... je suis bien heureuse que Thursday Next soit intervenue dans cette histoire... ;-)

003

Cependant, malgré une histoire assez prenante et des personnages intéressants et très bien décrits, je dois également reconnaître que les nombreuses (et looonnngues, très looonnngues) leçons de morale et religieuses m'ont énormément ennuyée... De plus, le livre souffre de longueurs dans le récit avec des redites assez pénibles : ainsi, assez souvent, Jane nous informe dix pages avant ce qui va se passer dans les dix pages suivantes... aucun intérêt si ce n'est du remplissage rébarbatif ! Bref, un peu moins de blablas et plus d'action m'aurait plu davantage...

004

Un classique à découvrir mais pas forcément une priorité...  ;-)

Plaisir de lecture : lecture_notation1_30lecture_notation1_30lecture_notation1_30lecture_notation05_30lecture_notation0_30

Un grand merci à Argentel qui m'a offert ce livre dans le cadre du swap Happy Face organisé par Stephie et Stéphanie.

Cette lecture est une lecture  en commun avec Hathaway : allons voir ce qu'elle en a pensé...

classiques

Ce livre a été lu dans le cadre du challenge "J'aime les classiques" organisé par Marie L.: allez voir son récapitulatif chaque fin de mois, avec tous les articles des participants publiés dans le mois : Les Carabistouilles de Marie L.

Les photos proviennent de l'adaptation de Jane Eyre par la BBC en 2006.