r_ouven
Histoires secrètes de Sherlock Holmes
Celles que Watson a évoquées sans les raconter
Celles que Watson n'a jamais osé évoquer

Editions : Folio policier - Nombre de pages : 1132

4ème de couverture :
Elémentaire, mon cher Holmes ! Comment ne pas y avoir pensé ! Qui croyait connaître le plus célèbre des détectives et ne voyait en lui qu'un héros cérébral fumant la pipe au coin du feu tombera des nues en découvrant dans ce recueil les multiples facettes autrement plus sombres de ce personnage hors des normes. Menteur, dangereux, maniant le stylet comme personne, opiomane, capable de dialoguer avec les plus grands criminels ou de croiser les génies de son temps, le redoutable détective du 221b Baker Street n'avait pas tout dit, loin de là, de ses nombreuses aventures...

René Reouven a vraiment pris la voix de son maître. Et sa copie est tellement conforme qu'on se demande si, traduite en anglais, elle n'aurait pas la valeur d'une version originale. Le magazine littéraire.

Mon avis :
Je ne suis pas une spécialiste de Sherlock Holmes, je crois d'ailleurs n'avoir pas lu plus de deux ou trois romans de Conan Doyle, il y a d'ailleurs fort longtemps. Aussi, je ne peux en aucun cas discuter de la pertinence de la reprise du personnage de Sherlock Holmes par René Reouven et ne ferai donc aucun commentaire sur la conformité (ou pas) des récits, des ambiances et des caractères exposés dans ces histoires mais je veux bien croire sur parole la quatrième de couverture qui indique que la copie pourrait avoir valeur de version originale...
En revanche, ce que je peux affirmer, c'est que j'ai beaucoup aimé cette plongée dans ces Histoires secrètes et que ces romans et nouvelles éclairent d'un autre oeil ce personnage qui, pour moi, se résumait à un homme brillantissime dans ses raisonnements mais très strict et conventionnel en plus d'être peu efficace sur le terrain. Comme je me trompais ! A en croire René Reouven, cette image n'a pratiquement rien à voir avec le vrai personnage !! "Je ne suis ni le plus sage ni le meilleur des hommes, ainsi que l'a prétendu Watson. Je ne suis pas, non plus, une sèche machine à raisonner, et cet après-midi-là, j'appréciai, comme tout un chacun, la caresse d'un soleil parisien tout frais sorti de l'hiver." (Folio policier - p.61)
Ainsi, cette lecture, très agréable, m'a donné envie de (re)découvrir ce personnage et m'a également donné une excellente occasion de revoir le film de Guy Ritchie de 2009 avec Robert Downey Jr. et Jude Law que j'avais trouvé, certes, très esthétique mais peu fidèle à l'image que j'avais gardé de ce héros très cérébral... Après la lecture de ce recueil (je sais, cela paraît idiot dit comme cela mais, promis, juré, je (re)lirai les romans de Conan Doyle), le film m'a paru tout de suite plus intéressant (et toujours aussi esthétique) et j'ai été beaucoup moins gênée par le côté "mauvais garçon" du personnage...

Mais, aussi intéressant qu'a pu me paraître ce film (et certains de ses acteurs...), il n'a rien à voir avec ce recueil, donc revenons au sujet !
Les histoires de ce recueil sont variées, intéressantes à plus d'un titre et parfois même très étonnantes, allant même jusqu'à flirter avec la science-fiction dans Le détective volé (Sherlock Holmes et Watson y effectuent un voyage dans le temps pour enquêter sur la mort d'Edgar Allan Poe)...
Si L'assassin du boulevard, première aventure de ce recueil, ne m'a pas du tout emballée (histoire trop longue, fin improbable, personnages trop peu vraisemblables...), les histoires suivantes ont su me séduire et m'ont d'ailleurs beaucoup plu ! Ainsi, j'ai adoré me plonger dans Les passe-temps de Sherlock Holmes et côtoyer les animaux pour le moins étranges du Bestiaire de Sherlock Holmes a été très divertissant (à défaut d'être réaliste...) !! De même, j'ai été très surprise par le roman Elémentaire, mon cher Holmes qui, comme son nom de l'indique pas, ne fait intervenir ni Holmes, ni Watson... mais dans lequel René Reouven nous offre un théorie assez intéressante sur le manuscrit original du roman Le cas étrange du Dr Jekyll et de M. Hyde de Robert Louis Stevenson qui, aurait, excusez du peu, inspiré Jack l'Eventreur...

Morceau choisi :
"- Il s'agit donc d'une femme ?
- Une jeune fille, Violet Browne.
- Violet ! m'écriai-je, presque malgré moi, elle s'appelle encore Violet !
Il leva un sourcil.
- Pourquoi encore, Watson ?
- Allons, Holmes, rétorquai-je vivement, vous qui prônez si fort l'esprit d'analyse, vous n'avez pu ne pas noter qu'une fois sur deux, quand une jeune fille nous réclame de l'aide, elle s'appelle Violet ! Coïncidence singulière, admettez-le.
"
(Folio policier - p.202-203)

Pour passer quelques bonnes heures de lecture, en compagnie d'un personnage à (re)découvrir... ;-)

Plaisir de lecture : lecture_notation1_30lecture_notation1_30lecture_notation1_30lecture_notation1_30lecture_notation0_30

Sherlock_holmes_2009
Mauvais garçon ce Holmes ? - Robert Downey Jr. dans Sherlock Holmes de Guy Ritchie (2009)

Un énorme merci à Delph qui m'a offert ce livre dans le cadre du swap Holmes organisé par Fashion et Emma.