wilgusEditions : Picquier poche - Traduction : de l'anglais par Julie SIBONY -
Titre original: Mindfulness and Murder - Nombre de pages : 342

4ème de couverture :
La vie s'écoule paisiblement au temple bouddhiste de Wat Mahanat, au cœur de Bangkok.
Jusqu'à ce matin où l'on y découvre, plongé dans une jarre de la salle aux ablutions, un corps affreusement mutilé. Ce n'est qu'un jeune drogué tout juste arraché à la rue, mais toute vie est précieuse et le père Ananda veut rendre justice à ce gamin au funeste karma. Entre deux tournées d'aumône, accompagné du fidèle Jak, un petit orphelin éclopé, il va lever le voile sur le labyrinthe des cellules du monastère, affronter les gangrènes sociales de la drogue et de la corruption, et découvrir que le mal souvent se trouve intimement lié au bien. Avec pour seules armes la patience et les exercices de méditation où il laisse son esprit flotter afin que la vérité lui apparaisse.
Lorsque les pluies de la mousson éclateront enfin, Ananda retrouvera la paix, et le lecteur aura vécu une véritable plongée dans le quotidien d'un temple bouddhiste, ses rituels et ses enseignements, décidément bien difficiles à mettre en pratique, de détachement et de sagesse.

Mon avis :
""Ananda, suivez-moi."
Le Supérieur me prit par le bras et m'entraîna dans l'obscurité le long de l'allée en ciment.
"Qu'est-ce qu'il y a ?" demandai-je.

Je n'obtins qu'une moue étrange en guise de réponse.
Il était un peu plus de quatre heures du matin, et le monastère s'ébrouait tout juste après avoir été réveillé par le gong du temple.

[...]
"Qu'est-ce qui se passe ? demandai-je à nouveau, me doutant déjà de la réponse.

- Là-dedans !" s'exclama-t-il en désignant la salle d'eau.
Je jetai un oeil par la porte entrebâillée et j'aperçus deux plantes de pieds tournées dans une position peu naturelle. Le propriétaire de ces pieds était vraisemblablement mort, à en croire ne serait-ce que l'odeur...

J'eus un mouvement de recul, saisi de surprise et d'incrédulité.
"Alors ?" me demanda le Supérieur.

Je me grattai le crâne. Alors quoi ?
"Vous devez faire quelque chose !" s'écria-t-il.

J'étais complètement décontenancé. "Que voulez-vous que je fasse ? [...]
" (Picquier poche - p.5-7)
Dur réveil pour le frère Ananda ! Alors que sa vie s'écoule paisiblement depuis huit ans dans le temple bouddhiste de Wat Mahanat entre prières, méditations et tournées d'aumône au coeur de Bangkok, le frère Ananda, ancien policier, se voit confier l'enquête sur la mort du jeune Noï, un drogué notoire, retrouvé sauvagement assassiné dans une des salles d'eau du temple. Qui peut bien avoir mutilé à ce point ce jeune garçon ? Pas évident ! Aidé du petit Jak, Ananda découvre bien vite que certains membres du monastère sont liés à un trafic de drogue de grande envergure et que ses confrères ont tous, comme lui, un passé...

Voici un petit polar très sympathique, facile à lire, dont on tourne les pages avec plaisir et qui, surtout, ne manque pas d'intérêt !  Certes, le scénario manque un tantinet d'originalité, on est loin des thrillers en vogue actuellement donnant la part belle aux retournements de situation et plongeant le lecteur dans les affres de l'incertitude ! Mais l'intrigue tient bien la route et on se laisse facilement prendre au jeu des devinettes.

Ceci étant dit, de mon point de vue, le principal intérêt de ce policier réside dans l'univers dans lequel évoluent les protagonistes. En effet, ce roman constitue un excellent prélude à la découverte de la vie monastique d'un temple bouddhiste thaï dont les journées sont rythmées par les prières, les tournées d'aumône et les méditations quotidiennes, tout cela dans le respect des préceptes bouddhistes.
De plus, en prime de toutes ces informations intéressantes sur le quotidien des moines, Nick Wilgus ne manque pas d'évoquer brièvement l'immense ville qu'est Bangkok ainsi que d'aborder les dysfonctionnements de son système policier et judiciaire gouverné par la corruption et pour lequel la recherche de la vérité sur la mort d’un orphelin sans le sou n'a aucun intérêt ! Certes, le portrait que dresse l'auteur de la ville et de son fonctionnement n'est qu'esquissé mais il n'en demeure pas moins passionnant et, dans tous les cas, m'a bien donné envie de découvrir un peu plus la Thaïlande...

Morceau choisi :
"Le gong du monastère retentit à quatre heures le lendemain matin, et je me réveillai en sursaut.
Les chiens du temple se mirent aussitôt à aboyer et à hurler à la mort, comme s'ils s'étaient retenus toute la nuit en attendant cet instant.
Une nouvelle journée commençait.
Je me levai lentement, en m'étirant et en fai­sant craquer mes os. Je nouai mon sarong autour de ma taille, me frottai les yeux, me recueillis devant le Bouddha, sortis sur le porche et me mis instantanément à penser à Noï. Mais j'étais moine, et non inspecteur de police. Noï allait donc devoir attendre.
Dans la vaste salle d'eau commune, je m'aspergeai les épaules et le crâne d'eau froide et me sentis ragaillardi par ce contact vivifiant. D'autres moines en faisaient autant autour de moi, alignés en une longue rangée devant de grandes jarres en terre dans lesquelles ils puisaient à l'aide de bols en plastique. Tous portaient un sarong, qui finissait inévitablement mouillé, mais la pudeur ne nous permettait pas de faire autrement.
Je laissai mon regard passer de l'un à l'autre. J'aimais énormément ces hommes, même ceux un  peu grincheux ou déséquilibrés, qui représentaient une proportion non négligeable. Ils étaient ma famille. Par moments j'étais convaincu que je ne les quitterais jamais, que je ne demanderais jamais à la vie plus qu'elle ne me donnait à présent. Par moments, je me voyais très bien finir mes jours parmi eux, comme l'un d'entre eux, sincèrement l'un d'entre eux, le coeur enfin réconcilié.
Mais à d'autres moments je n'en étais plus si sûr."
(Picquier poche - p.69-70)

A découvrir pour une belle plongée dans la vie d'un temple bouddhiste... ;-)

Plaisir de lecture : lecture_notation1_30lecture_notation1_30lecture_notation1_30lecture_notation1_30lecture_notation0_30

En cherchant un peu sur le net, j'ai découvert que ce livre a fait l'objet d'une adaptation cinématographique sortie en avril 2011 et réalisée par Tom Waller. Je n'ai pas vu cette adaptation (j'attendrai son éventuelle sortie en France : qui sait, en DVD peut-être  ? ;-)) mais la bande-annonce me semble assez bien refléter le livre... Je vous laisse en sa compagnie :