Jackson_BraunEditions : Jove Books - Nombre de pages : 265 -
Titre français : Le chat qui aimait la brocante (Editions 10/18)

4ème de couverture (maladroitement traduite par mes soins) :
Lorsque Qwilleran décide de faire une série d'articles sur le quartier des antiquaires (Junktown), il ne s'attendait certainement pas à être plongé dans un nouveau mystère. Junktown est en réalité un paradis pour les antiquaires et les collectionneurs - êtres assez étranges, même pour le rusé journaliste qui a pourtant rencontré quantité de personnes au cours de sa carrière...
Au cours d'une interview, Qwilleran apprend que l'un des plus éminents citoyens de Junktown a fait une mystérieuse chute ayant mis fin à sa carrière - et à sa vie... Qwilleran, sans vraiment avoir de preuves tangibles, est convaincu qu'il a été assassiné ! Et, comme d'habitude, il demande l'aide de son fidèle chat Koko pour prouver qu'il a raison...

Mon avis :
Après Le chat qui lisait à l'envers et The cat who ate Danish modern (Le chat qui mangeait de la laine), j'ai retrouvé avec plaisir les protagonistes de cette série policière assez sympathique pour qui aime les chats.

Chat_siamoisDans cet opus, Qwilleran décide de faire une série d'articles sur "Junktown", le quartier des antiquaires de la ville. Son objectif est de faire découvrir aux lecteurs du Daily Fluxion que ce quartier est agréable malgré sa très mauvaise réputation ! Fort chanceux, dès son premier jour dans le quartier, Qwilleran rencontre à une vente aux enchères une antiquaire qui loue des chambres meublées; voilà qui tombe à pic pour notre détective qui dort (encore!) à l'hôtel, ce qui n'est ni économique, ni pratique lorsque l'on vit avec deux chats siamois qui n'en font qu'à leur tête ! C'est donc avec bonheur et soulagement que Qwilleran emménage dans le quartier des antiquaires avec Koko et Yum Yum, ses deux compagnons siamois... Bien vite, il découvre que la chambre qu'il loue appartenait à un brocanteur qui, quelques semaines plus tôt, a été victime d'une chute mortelle pour le moins étrange : alors qu'il décrochait un lustre du plafond, il est tombé sur une lance qui l'a transpercé de part en part !
Il n'en faut pas plus pour que les moustaches de notre détective frémissent et qu'il pressente que cet accident n'en était pas un ! Sous couvert de sa série d'articles à écrire pour son journal, notre reporter décide d'interroger un à un les propriétaires des boutiques d'antiquités afin de découvrir le fin mot de l'histoire...

Comme pour les deux premiers tomes de cette série, j'ai trouvé cette lecture agréable, facile et idéalement reposante !! Dans ce troisième tome, Lilian Jackson Braun nous fait découvrir l'univers de la brocante, avec la pratique très controversée de la "récupération" dans les maisons de la ville... Un univers totalement inconnu pour moi ! En revanche, ce volume contient beaucoup moins de descriptions félines que les deux précédents et les chats sont un peu moins présents (mais jouent un rôle tout aussi important que dans les premiers volumes) mais les personnages sont plus variés et plus atypiques, ce qui finalement rend ce roman plus intéressant bien que la caricature ne soit jamais bien loin...
L'intrigue, quant à elle, est assez bien ficelée et, pour moi, cette enquête est de loin la meilleure des trois tomes... Il ne me reste donc plus qu'à découvrir les 27 autres volumes de la série ! ;-) A suivre donc...

Une gentille lecture de vacances... ;-)

Plaisir de lecture : lecture_notation1_30lecture_notation1_30lecture_notation1_30lecture_notation0_30lecture_notation0_30