GruenÉditions : Le Livre de Poche - Traduction : de l'anglais (Etats-Unis) par Valérie MALFOY -
Titre original : Riding Lessons - Nombre de pages : 377

4ème de couverture :
Annemarie Zimmer, jeune et prometteuse cavalière, a vu ses rêves de carrière olympique brisés lors d’un terrible accident de jumping qui l’a laissée handicapée et qui a coûté la vie à son cheval, Highland Harry. Depuis, elle a l’impression d’aller d’échec en échec. Mais ses parents, trop vieux pour continuer à s’occuper de leur centre équestre, et sa fille, qui traverse une violente crise d’adolescence, la mettent face à ses responsabilités, au moment où elle rencontre un nouvel amour…
Lorsque, dans l’ombre d’un box, Annemarie aperçoit un cheval qui ressemble au Highland Harry de sa jeunesse, la passion qu’elle croyait endormie se réveille brutalement…
Dans la lignée de L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux, ce roman est devenu un best-seller aux États-Unis.

chevalMon avis :
Je ne suis pas le meilleur public pour le genre et je ne sais pas ce qui m'a pris de choisir ce livre n'étant même pas particulièrement fan de chevaux ! Toujours est-il que je n'ai pas du tout été sensible au destin soit-disant tragique de cette femme : tout, dans son attitude m'a agacée au plus haut point : elle est égoïste, incapable de prendre une décision, ridicule, pleurnicharde, sans aucune volonté et incapable de voir que sa vie n'a rien de dramatique... Bref, elle est insupportable et a tout de l'adolescente attardée ! L'histoire en elle-même est niaise, à la limite de la chick-lit et sans aucun intérêt. Et que dire des nombreux clichés qui jalonnent ces pages ? L'entraîneur français s'appelle "Jean-Claude" (parce que, c'est certain, c'est un prénom on ne peut plus courant chez les jeunes d'aujourd'hui...) et c'est le roi devant ses fourneaux; la mère, d'origine autrichienne et d'une rigidité germanique exemplaire,... et j'en passe !!

Quant au style de l'auteur, il n'est en rien révolutionnaire : le roman se lit facilement, certes, mais littérairement, il n'y a rien de remarquable. Bref, devant l'avalanche d'éloges de son roman De l'eau pour les éléphants, je n'ai, de toute évidence, pas choisi le bon roman pour découvrir cette auteur...

Pas pour moi ! ;-)

Plaisir de lecture : lecture_notation1_30lecture_notation1_30lecture_notation0_30lecture_notation0_30lecture_notation0_30