Dennis_PÉditions : J'ai lu - Traduction : de l'anglais (Etats-Unis) par Alain DEFOSSE -
Titre original : Auntie Mame : The Irreverent Escapade - Nombre de pages : 382

4ème de couverture :
La vie de Tante Mame, femme imprévisible et fantasque, a toujours été régie par un principe intangible : la liberté. Et c’est bien ce qu’elle compte inculquer à son neveu Patrick, qu’elle vient tout juste de recueillir. Alors, exit l’éducation conventionnelle, le jeune garçon va se voir ouvrir les portes d’un monde où passion et exubérance sont reines.

Patrick Dennis, de son vrai nom Edward Everett Tanner (1921-1976), fut l'un des auteurs américains les plus populaires. Tante Mame a été refusé par dix-neuf éditeurs avant d'être accepté et vendu à plus de deux millions d'exemplaires. Il a été adapté au cinéma, au théâtre et dans des comédies musicales.

Auntie_mame__1_Mon avis :
Fin des années 20. A la mort de son père, le jeune Patrick Dennis, devenu orphelin, doit aller vivre chez sa tante à New York. Dès son arrivée, c'est le choc : Tante Mame est fantasque, exubérante, volubile, excentrique... bref, pas du tout ce à quoi on pourrait s'attendre d'une femme s'apprêtant à prendre en charge l'éducation d'un petit garçon ! Mais elle a un coeur d'or et entend bien relever le défi ! Tout d'abord, lui donner un carnet où Patrick pourra noter tous les mots de vocabulaire qui lui sont inconnus et la liste paraît parfois pour le moins étrange et décousue avec des mots tels que "prise de la Bastille", "lesbienne", "Hotsy-Totsy Club", "guerre des gangs", "daiquiri", "rétamé" ou encore "amour libre"... Ensuite, l'inscrire dans une école avant-gardiste où les cours sont donnés sans contrainte (entendez sans contrainte vestimentaire également !). Mais c'était sans compter sur M. Babcock qui, chargé de veiller sur les biens et la bonne éducation de Patrick le retire illico de cette "école de dégénérés" pour l'envoyer dans une école beaucoup plus traditionnelle où Patrick sera en pension afin d'échapper à l'influence néfaste de sa tante ! Mais cela n'empêchera absolument pas tante Mame et Patrick de s'apprivoiser et de tisser de vrais liens d'amitié et de complicité...Auntie_mame__8_

Tante Mame est une femme anti-conformiste, pleine de dynamisme, de panache, de répartie et, après le crash de 29 qui la ruine, elle relève la tête et part en quête d'un travail. Chaque tentative se révèle un désastre mais elle réussit l'exploit d'alpaguer un riche célibataire alors qu'elle vend des patins à roulettes chez Macy's... Patrick est plus posé, plus réfléchi mais il suit les aventures de sa tante avec grande attention et répond présent à chaque fois qu'elle a besoin de lui.

Auntie_mame__4_

Tante Mame est un roman frais, souvent drôle (l'aventure avec le cheval vaut son pesant d'or mais je ne vous dirai rien de plus afin de ne pas vous gâcher la surprise !), ironique, loufoque (certaines des aventures de Tante Mame sont tout de même difficiles à avaler, même une femme hors du commun ne peut pas avoir tout fait !) mais également sensible et très humain car, sous son exubérance, Mame cache un coeur d'or et fait preuve d'une grande tolérance.
La construction du roman est assez curieuse. Bien que le récit soit chronologique, chaque chapitre fait écho à un article du Digest que Patrick lit et qui sert donc de prétexte à celui-ci pour nous livrer la vie de sa tante. J'avoue ne pas avoir bien compris l'intérêt de ce rapprochement avec l'article du journal... j'ai dû louper quelques chose. La fin est un peu trop forcée à mon goût mais cela ne m'a pas gâché le plaisir de cette lecture vraiment amusante et légère.

Auntie_mame__5_Morceau choisi :
"Quel intérêt de se marier, s'il n'y a ni bal, ni réception, ni cadeau, ni même votre photo dans le journal ? Comme tout le monde." (J'ai lu - p.273)

A lire en vacances pour se détendre... ;-)

Plaisir de lecture : lecture_notation1_30lecture_notation1_30lecture_notation1_30lecture_notation1_30lecture_notation0_30

D'autres avis : Keisha et Theoma.

Auntie_mame__7_

auntie_mameUn mot sur le film ?

Titre du Film : Auntie Mame
Réalisateur :
Morton DaCosta
Durée :
02h23min
Acteurs :
Rosalind Russell, Forrest Tucker, Coral Browne, Jan Handzlik et Peggy Cass.
Année de production :
1958

Que vous ayez envie ou pas de lire le livre de Patrick Dennis, je vous conseille vivement cette adaptation fraiche et bourrée d'humour. Rosalind Russel y est éblouissante et très drôle surtout lorsqu'elle est contrainte au silence par les propos parfois totalement... hors de propos des personnes qu'elle croise. Peggy Cass, qui joue le rôle d'Agnès Gooch, est très convaincante en jeune femme moche et myope et son interprétation est à mourir de rire. Et la succession des décors de la maison de Tante Mame valent à eux seuls le coup d'oeil !!
Si la première moitié du film respecte assez bien la trame du livre, la deuxième partie prend quelques libertés avec l'oeuvre originale mais qu'importe, on s'amuse !!
Un film à voir les jours de petites (ou grosses) déprimes. ;-)

Les photos qui illustrent cet avis sont tirées du film.