fous_inde
Éditions : Petite Bibliothèque Payot - Nombre de pages: 238

4ème de couverture :
L'inde rendrait-elle fou ? Un psychiatre, Régis Airault, a constaté que, de Bombay à Goa, de Delhi à Pondichéry, un véritable syndrome indien touche les occidentaux - pour la plupart des adolescents ou des jeunes adultes - qui se rendent dans ce pays. Là plus qu'ailleurs, et de manière plus spectaculaire, il semble que notre identité vacille.
Des personnes jusque-là indemnes de tout trouble psychiatrique éprouvent soudain, sans prise de dogue, un sentiment d'étrangeté et perdent contact avec la réalité. Plus curieux : ces troubles sont presque tous sans lendemain. Revenu chez lui, le voyageur en garde même un bon souvenir et, quelques temps plus tard, il n'a souvent plus qu'une idée en tête : retourner en Inde...
Qu'est-ce donc qui nous attire en Inde ? Pourquoi sommes-nous si fragiles là-bas ? Et que nous apprend sur nous-mêmes cette expérience qui transforme en profondeur notre vision du monde ?

Mon avis :
"L''Inde rend-elle fou, ou les fous vont-ils en Inde ?" (Payot - p.14)
Vaste question à laquelle le psychiatre Régis Airault tente de donner quelques éléments de réponse dans cet ouvrage où il énumère les cas les plus marquants qu'il a eu à traiter au cours des années qu'il a passé en Inde en tant que psychiatre affecté à l'ambassade de France en Inde.
Très intéressant, facile à lire, ce document devrait faire partie de la panoplie de tout futur voyageur qui envisage de se perdre en Inde pour quelques jours ou quelques années... Selon l'auteur, l'Inde exercerait sa magie dès l'arrivée et nombre de touristes occidentaux, en état de choc, repartiraient au bout de quelques heures passées sur le sol indien alors que d'autres ne penseraient qu'à s'y perdre allant même jusqu'à oublier leur identité ! 

"Alors ? L'Inde ne serait-elle qu'un immense hôpital plein de psychotiques cherchant un sens à leur vie - à la vie ? Des cohortes d'Occidentaux mystiques, délirants chroniques, se bousculent-ils vraiment dans les halls des aéroports à Bombay, à Dehli, à Madras ?" (Payot - p.54)
Cependant, aussi intéressant que cet ouvrage puisse être, il n'en demeure pas moins un peu répétitif : les cas présentés sont totalement similaires et leur lecture devient un peu lassante voire fastidieuse à la toute fin. Sans doute, le fait que ces récits ne s'attachent qu'à l'aspect psychiatrique des "sujets" dépersonnalise presque totalement les cas présentés, ce qui m'a un peu rebutée, il faut le reconnaître mais cela n'en demeure pas moins un livre pour toutes celles et ceux qui s'intéressent un tant soit peu à ce vaste pays...

"Plus qu'ailleurs, le voyageur est soumis, lors de son arrivée en Inde, à un choc culturel qui semble obéir à la loi du "tout ou rien" : c'est la séduction ou la répulsion, car, dit-on, on ne frappe pas à la porte de l'Inde : on est aspiré ou rejeté." (Payot - p.66)

"Ces impressions contradictoires, ces sentiments opposés qui cohabitent à la minute et vous "remuent les émotions", c'est ça l'Inde. Voir sortir de la boue, dans le pire des bidonvilles, un homme vêtu de blanc, d'un blanc immaculé, là où en cinq minutes on serait noir de la tête aux pieds, c'est ça l'Inde : la pureté qui pousse sur l'abject. La vie, la mort juxtaposées." (Payot - p.73)

A recommander à toute personne qui envisage d'aller en Inde... ;-)

A propos de voyage initiatique en Inde
L'auteur nous recommande une séance cinéma avec Holy Smoke !, un film australien de Jane Campion avec Kate Winslet et Harvey Keitel. Je vous laisse découvrir la bande-annonce...