Narayan_GuideÉditions : Zulma - Traduction : de l'anglais par Anne-Cécile PADOUX -
Titre original : The Guide - Nombre de pages : 336

A propos de l'auteur :
NarayanR. K. Narayan, né Rasipuram Krishnaswami Narayanaswami le 10 octobre 1906 à Madras, dans le Sud de l'Inde et décédé le 13 mai 2001 était un écrivain indien de langue anglaise. Ses oeuvres ont souvent comme cadre la ville fictive de Malgudi, dans le Sud de l'Inde où les aventures de ses héros sont profondément ancrées dans la vie réelle. Il est considéré comme l'un des plus grands romanciers de langue anglaise de l'Inde  et son style d'écriture simple et sans prétention lui vaut d'être souvent comparé à William Faulkner. Narayan a été nominé pour le prix Nobel de littérature à plusieurs reprises mais n'a jamais décroché cet honneur.
Outre Le Guide et la danseuse, on compte parmi ses oeuvres Le professeur d'anglais, Le magicien de la finance, Un tigre pour Malgudi ou encore Le peintre d'enseignes.(source : Wikipedia)

4ème de couverture :
Fraîchement libéré de prison, Raju s'installe pour la nuit dans un vieux temple au bord de la rivière. C'est le moment de faire le point sur les errements de son karma. Il est soudain sorti de ses rêveries par un paysan qui croit voir en lui un de ces sages surnaturels et lui demande audience. Bon gré mal gré, Raju endosse bientôt le rôle de guide spirituel que tout le village veut lui faire jouer.
En alternance, on découvre les aventures passées de Raju-du-chemin-de-fer, guide touristique improvisé, et sa rencontre avec Rosie, affolante beauté à la gestualité de déesse...
Par-delà la fiction aventureuse, Le Guide et la Danseuse interroge l'imposture d'un faux gourou devenu sa propre dupe, et scrute avec profondeur et subtilité les chimères des passions. « Je suis arrivé à la conclusion que rien en ce monde ne peut être caché ou supprimé, c'est comme si on tentait de masquer le soleil avec une ombrelle », déclarera en fin de parcours notre ascète malgré lui.

Guide__8_Mon avis :
Tout juste sorti de prison, Raju va chez le coiffeur, se fait tailler la barbe puis, ne sachant où aller, s'installe dans un temple abandonné. Alors qu'il médite sur sa vie future, il rencontre Velan qui lui fait part d'un problème qui empoisonne sa vie familiale : sa plus jeune soeur ne veut pas se marier. Raju propose à Velan de lui parler mais, le jour dit, assailli par ses propres soucis, il ne parle pas à la jeune femme et renvoie le paysan et sa soeur chez eux. Quelques jours plus tard, Velan vient le voir pour lui annoncer que sa soeur accepte d'épouser l'homme choisi par son frère. Dès lors, aux yeux de Velan, Raju est un saint et rien de ce que lui dit Raju ne peut l'en dissuader. D'ailleurs, tous les habitants du village commencent bientôt à le prendre pour un gourou et lui apportent de la nourriture. Affamé et sans ressource, Raju décide alors de jouer le jeu et distribue conseils et prophéties à ces paysans en manque de spiritualité.

Guide__8__Les saisons passent et une terrible sécheresse s'abat sur la région : les puits des villages sont à sec, les récoltes sont fichues, le bétail meurt, la rivière au bord de laquelle se trouve le temple s'amenuise peu à peu et la révolte gronde au sein de la population. Alors qu'il est sollicité pour arbitrer un esclandre, Raju se met en colère contre l'homme venu lui demander de l'aide. Se méprenant totalement sur les paroles de son gourou, le jeune homme rapporte à tous les villageois que le Swami a décidé de jeûner jusqu'à ce que la pluie revienne ! Les paysans arrêtent alors d'apporter de la nourriture Raju et voient en cette action, l'accomplissement d'une prophétie que leur avait raconté leur gourou.
Regrettant amèrement sa prophétie et en proie au doute, Raju décide de raconter sa vie à Velan : guide touristique dans la petite ville de Malgudi, sa vie bascule le jour où il rencontre Rosie, la belle danseuse mariée à un archéologue qui ne pense qu'à son travail... "Mes ennuis n'auraient pas commencé [...] s'il n'y avait eu Rosie. Pourquoi avait-elle choisi ce nom ? Elle ne venait pas d'un pays étranger; elle était tout simplement indienne et aurait pu aussi bien se nommer Devi, Meena, Lalitha; il y a des milliers de noms chez nous... Elle avait choisi celui de Rosie. Ne croyez pas qu'elle portait pour autant des jupes courtes et qu'elle avait coupé ses cheveux. Non, elle avait l'allure que doit avoir une danseuse classique." (Zulma - p.12-13)

Guide__26_

C'était la première fois que je plongeais dans l'univers de R.K. Narayan et, après en avoir entendu tant de bien, je ne suis pas déçue du voyage ! Car il s'agit bien là d'un voyage qui nous est proposé par l'auteur : voyage au coeur de l'Inde bien sûr mais également voyage au coeur de la vie d'un homme qui, bien que talentueux et intelligent fera les mauvais choix et atterrira en prison : mensonge, jalousie, adultère, irresponsabilité, faussaire, voleur, les actions de Raju démontrent que sa vie n'a pas été des plus respectable et sa prétendue sainteté pour profiter de la nourriture que lui distribuent les villageois démontre que son passage en prison ne l'a pas transformé. Ce n'est d'ailleurs que lorsqu'il constate que Velan, malgré sa confession, lui conserve toute son adoration, qu'il semblera prendre ses responsabilités et assumer ses actes. Raju en est-il pour autant transformé ? La fin quelque peu abrupte du roman ne nous permet pas de trancher pleinement la question et laisse la place à la spéculation...

Alors que le roman nous amène à nous interroger sur les choix qui s'offrent à nous et les chemins que nous avons choisis d'emprunter au détriment d'autres, parfois plus ardus mais peut-être également plus nobles, Le Guide est la Danseuse est un livre extrêmement facile à lire : les phrases sont courtes, simples et l'histoire très agréable. Il peut donc tout à fait être lu comme un joli conte à lire au coin du feu...

Guide__6_

Morceau choisi :
"Vous me demanderez peut-être pourquoi et à quel moment je suis devenu guide. Pour la même raison qu'on devient aiguilleur, porteur ou chef de gare : le destin en a voulu ainsi. Ne riez pas de mes allusions ferroviaires : les chemins de fer ont tenu très tôt une grande place dans ma vie. Les locomotives, leur vacarme, leur panache de fumée m'enchantaient. Je me sentais chez moi sur les quais, je considérais que le chef de gare et le porteur étaient les meilleurs compagnons qui soient; leurs conversations, qui tournaient autour des problèmes de chemin de fer, me paraissaient des plus enrichissantes. C'est avec eux que j'ai grandi." (Zulma - p.14)

Un auteur à découvrir... ;-)

Plaisir de lecture : lecture_notation1_30lecture_notation1_30lecture_notation1_30lecture_notation05_30lecture_notation0_30

Guide__11_Un mot sur le film ?

Titre du Film : Guide
Réalisateur : Vijay Anand
Pays : Inde (langue : Hindi)
Durée : 03h03min
Acteurs : Dev Anand, Waheeda Rehman
Année de production : 1965

Musique : S. D. Burman

Le film de Vijay Anand est une adaptation assez fidèle et très réussie du roman hormis la toute fin mais je ne vous dévoilerai rien de plus pour ne pas gâcher ni la fin du livre ni la fin du film. Il semble que ce soit Dev Anand lui-même qui ait convaincu l’écrivain de donner son accord pour l'adaptation de son roman au cinéma mais que l'auteur n'aimait pas cette version cinématographique. Toujours est-il que Guide est un film culte des années 60 qui a remporté pas moins de six awards (Meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur acteur, meilleure actrice, meilleur scénario et meilleur dialogue) à la cérémonie des Filmfare Awards de 1967 (les Filmfare Awards sont au cinéma indien de Bollywood ce que les Oscars sont au cinéma américain) et qui est presque systématiquement cité dans les meilleurs films indiens de tous les temps.

De fait, c'est un film très agréable à regarder, étonnamment moderne et audacieux sachant l'époque à laquelle il a été tourné (il montre tout de même un homme et une femme vivant ensemble hors mariage; en 1965, ce n'était pas si fréquent en Inde - ou ailleurs d'ailleurs) et dont les chorégraphies sont un véritable plaisir des yeux. Waheeda Rehman est éblouissante dans les passages dansés et, rien que pour l'admirer, je vous invite à regarder ce film... Dev Anand pourrait sembler un peu fade à son côté mais il n'en est rien et il est très convaincant dans ce personnage d'anti-héros qui cherche la rédemption.
C'est une adaptation très réussie que je vous recommande. ;-)

Guide__5_

Je vous laisse en compagnie d'une des chansons les plus emblématiques du film (attention, elle dure près de 8mn)...


Saiyan Beimaan - Guide (1965)

Val_aime_les_livres_challengeCette lecture entre bien évidemment dans le challenge de Val.