Lehane_Mystic
Éditions : Rivages/Noir - Traduction : de l'anglais (Etats-Unis) par Isabelle MAILLET -
Titre original : Mystic River - Nombre de pages : 584

4ème de couverture :
Ce jour de 1975, Sean, Jimmy et Dave sont loin de se douter que leur destin va basculer de façon irrémédiable. Une voiture s'arrête à la hauteur des enfants, deux hommes qui se prétendent policiers font monter Dave avec eux sous prétexte de le ramener chez lui. Il ne reparaîtra que quatre jours plus tard. On ne saura jamais ce qui s'est passé pendant tout ce temps.
Vingt-cinq ans après les faits, les trois garçons ont fondé des familles. Comme un écho au kidnapping de Dave, l'assassinat de Katie, la fille de Jimmy, va les mettre de nouveau en présence. À mesure que Sean, qui est devenu flic, mène l'enquête, ce sont autant de voiles qui se lèvent sur de terribles vérités.

Roman très noir, mais aussi hymne à la vie, Mystic River est une œuvre qui touche droit au cœur. Clint Eastwood en a tiré une remarquable adaptation récompensée, entre autres, par l'oscar du meilleur acteur pour Sean Penn et le César du meilleur film étranger.

Mystic_river_001

Mon avis :
"La vie, c'est pas des lendemains qui chantent, des couchers de soleil magiques et des conneries comme ça. C'est un boulot. L'homme ou la femme que vous aimez est rarement à la hauteur de sentiments aussi forts, et au fond, peut-être que personne ne mérite de supporter un tel fardeau non plus. On vous laisse tomber. Vous êtes déçu, vous êtes trahi, vous passez un nombre incroyable de journées nulles. Vous perdez plus souvent que vous ne gagnez. Vous haïssez l'autre autant que vous l'aimez. Mais, merde, vous retroussez vos manches et vous vous mettez au boulot - dans tous les domaines - parce que c'est ça, vieillir." (Rivages/Noir - p.389-390).
1975. Sean, Dave et Jimmy, trois gosses, ont l'habitude de passer leurs samedis ensemble à jouer dans la rue. Jusqu'à ce jour fatidique, tragique, où Dave monte, seul, dans la voiture de deux types qui se font passer pour des flics. En regardant la voiture s'éloigner Sean et Jimmy ne se doutent pas que leur copain va disparaître pendant quatre jours, quatre longs jours au cours desquels l'indicible se produit pour Dave... sa vie en sera à jamais bouleversée, ainsi que celle de ses deux potes.
25 ans plus tard, Katie, la fille de Jimmy est retrouvée morte dans un parc. Sean, devenu policier, est chargé de l'enquête et il est loin de se douter que cette affaire va remettre en présence les trois amis d'enfance qui ne se sont pratiquement plus parlés depuis cette journée fatidique... Jimmy est un ex-voleur et ex-taulard reconverti en épicier respectable; Dave est un looser qui végète de petit boulot en petit boulot et Sean, récemment largué par sa femme, réintègre tout juste la police après une mise à pied suite à un pétage de plomb. Que va faire resurgir l'enquête ?

Mystic_river_001a

"On devine parfois la vérité au plus profond de son âme, et nulle part ailleurs. On la devine parfois confusément, au-delà de toute logique, et on a en général raison quand elle est de celles qu'on ne veut pas affronter, qu'on n'est pas sûr de pouvoir affronter. Alors, on tente de l'ignorer, on va consulter un psychiatre ou on passe de longues heures dans les bars à s'abrutir devant les écrans de télévision - tout pour essayer d'échapper à ces vérités trop dures, trop laides, que l'âme a identifié bien avant l'esprit.
Et Jimmy eut soudain l'impression que cette certitude lui plantait des clous à travers ses chaussures pour l'immobiliser alors qu'il n'avait qu'une envie : fuir, courir le plus vite possible [...]."
(Rivages/Noir - p.178).
Après ma lecture de Shutter Island, je savais qu'entre Dennis Lehane et moi commençait une histoire qui ne pouvait se contenter d'un seul roman. Aussi, c'était presque une évidence que je replongerais un jour dans son univers tant notre première rencontre m'avait marquée... Et la lecture de Mystic River a été, pour moi, tout aussi dévorante que celle de Shutter Island ! Mystic River est un thriller haletant qu'il impossible de lâcher avant la fin. C'est noir, tragique, sans retour possible et dénué d'espoir mais quelle écriture, quel style, quel brio dans la construction du roman : on en redemande forcément !
Au-delà de l'histoire déjà très prenante, le roman tient en haleine aussi par ses personnages torturés, complexes, antipathiques pour la plupart, bourrés de défauts et de souvenirs douloureux ou peu glorieux, en proie à des démons qu'ils doivent combattre presque chaque nuit lorsque leurs cauchemars viennent les hanter : comment ne pas les trouver terriblement humains et s'interroger sur leur devenir ?  Tourmentés par leur passé, leurs actes manqués, leur vie qu'ils jugent misérable, ils se réfugient qui dans l'alcool, qui dans la violence, qui dans les braquages, qui dans le travail... Et tout au long du roman, ces questions qui nous obsèdent : et si Dave n'était pas monté dans cette voiture ? Et si les trois garçons étaient montés dans cette fichue voiture ? Leurs vies auraient-elles été si différentes ?

Mystic_River_003

Morceau choisi :
"Brendan Harris aimait Katie Marcus comme un fou, il l'aimait comme au cinema, avec l'impresssion qu'un orchestre symphonique lui faisait bouillonner le sang et lui emplissait les oreilles. Il l'aimait quand il se réveillait, il l'aimait quand il allait se coucher, il l'aimait toute la journée, à chaque seconde. Brendan Harris aurait aimé Katie Marcus grosse et laide. Il l'aurait aimée avec une peau grêlée, une épaisse moustache au-dessus de la lèvre et pas de seins. Il l'aurait aimée édentée.Il l'aurait aimée chauve." (Rivages/Noir - p.61)

Passionnant ! ;-)

Plaisir de lecture : lecture_notation1_30lecture_notation1_30lecture_notation1_30lecture_notation1_30lecture_notation05_30

 

mysticriverposterlgUn petit mot sur le film ?

Réalisateur : Clint Eastwood
Avec : Sean Penn, Kevin Bacon, Tim Robbins, Marcia Gay Harden, Laura Linney et Laurence Fishburne
Titre original : Mystic River
Durée : 02 h 17 min
Année de production : 2003

Après avoir lu le livre, précipitez-vous sur le DVD du film ! Tout y est: l'ambiance lourde et pesante, les personnages torturés, les questions, la frontière ténue entre le bien et le mal. C'est, à mon avis, une très belle adaptation qui vaut largement ses heures de visionnage.
Je ne suis pas une spécialiste mais j'ai trouvé la mise en scène de Clint Eastwood particulièrement réussie (les décors notamment - gris, tristes, sales - donnent le ton) et les acteurs sont justes. Sean Penn (Jimmy) est plus que convaincant en père torturé puis vengeur (et puis, quelle plastique ;-) ). A chaque apparition de Tim Robbins (Dave) à l'écran, on ne peut s'empêcher d'éprouver de la compassion, voire de la tristesse tant sa détresse est visible. Quant à Kevin Bacon (Sean), il figure l'archétype du flic américain idéal ! Une mention spéciale à Marcia Gay Harden (Céleste, la femme de Dave) qui m'a beaucoup impressionnée et que j'ai trouvée très inspirée dans son rôle de femme aimante qui doute de son mari. A voir ! ;-)

Je vous laisse en compagnie de la bande annonce :