l-amie-prodigieuse-elena_ferrante
Éditions : Folio - Traduction : de l'italien par Elsa Damien -
Titre original : L'amica geniale - Nombre de pages: 445

4ème de couverture :
«Je ne suis pas nostalgique de notre enfance : elle était pleine de violence. C’était la vie, un point c’est tout : et nous grandissions avec l'obligation de la rendre difficile aux autres avant que les autres ne nous la rendent difficile.»
Elena et Lila vivent dans un quartier pauvre de Naples à la fin des années cinquante. Bien qu’elles soient douéfait valoir ses droutses pour les études, ce n’est pas la voie qui leur est promise. Lila abandonne l’école pour travailler dans l’échoppe de cordonnier de son père. Elena, soutenue par son institutrice, ira au collège puis au lycée. Les chemins des deux amies se croisent et s’éloignent, avec pour toile de fond une Naples sombre, en ébullition.

L’amie prodigieuse, Le nouveau nom et Celle qui fuit et celle qui reste sont les trois premiers tomes de la saga d’Elena Ferrante, qui se conclut avec L’enfant perdue.

Mon avis :
"Lila apparut dans ma vie en première année de primaire, et elle me fit tout de suite impression parce qu’elle était très méchante." (Folio - p.31)
Naples, fin des années 50. Elena Greco, dite Lenù, et Raffaela Cerullo, dite Lila, vivent toutes deux dans le même quartier populaire de Naples. Lila est intrépide, courageuse et sure d'elle ! Lenù est timide, douce, réservée et totalement sous le charme de Lila. Entre elles commence à se tisser une amitié étrange mélant fascination, admiration, envie et jalousie. Les années passent et les petites filles qui jouaient à la poupée deviennent, chacune à sa façon, de lumineuses adolescentes qui suivent des chemins différents : l'atelier de son père pour Lila et le collège pour Lenù mais elles se retrouvent régulièrement pour échanger sur leur vie respective. Lenù, qui a la chance de poursuivre ses études, n'a cependant qu'une obsession : se hisser à la hauteur de Lila qu'elle estime plus intelligente, plus belle et globalement plus chanceuse... Petit à petit, les adolescentes grandissent et les forces s'équilibrent.

J'ai beaucoup aimé ce roman. Centré sur l'amitié entre Lila et Lenù, L'amie prodigieuse nous plonge dans une histoire prenante, peuplée de nombreux personnages intéressants et variés qui transitent autour de ces deux petites filles qui évoluent au fil des années qui passent. De totalement déséquilibrée au départ, avec une fascination presque dérangeante de Lenù envers Lila, l'amitié entre les deux jeunes filles s'assainit et apporte à chacune un équilibre et une aide précieuse au fil du temps. Dès lors, j'ai pris encore plus de plaisir à la lecture du récit et me suis surprise à dévorer les dernières pages du roman ! Assurément, je lirai la suite... elle m'attend d'ailleurs déjà bien sagement !

L'écriture d'Elena Ferrante est fluide et facile à lire. Par ailleurs, l'auteur n'est pas avare de détails et je n'ai donc eu aucun mal à me représenter le quartier dans lequel évoluent tous ses personnages.

Morceaux choisis :
"Ce que c'était, la plèbe, je le sus à ce moment-là, beaucoup plus clairement que quand Mme Oliviero me l'avait demandé des années auparavant. La plèbe , c'était nous. La plèbe, c'étaient ces disputes pour la nourriture et le vin, cet énervement contre ceux qui étaient mieux servis et en premier, ce sol crasseux sur lequel les serveurs passaient et repassaient et ces toasts de plus en plus vulgaires. La plèbe, c'était ma mère, elle avait bu et maintenant se laissait aller contre l'épaule de mon père qui restait sérieux, et elle riait, bouche grande ouverte aux allusions sexuelles du commerçant en ferraille. Tout le monde riait et Lila aussi, elle semblait avoir un rôle à jouer et vouloir le jouer jusqu'au bout." (Folio - p.400)

"Il n’existe aucun geste, aucune parole ni soupir qui ne contienne la somme de tous les crimes qu’ont commis et que continuent à commettre les êtres humains." (Folio - p.157)

A lire ! ;-)

Plaisir de lecture : lecture_notation1_30lecture_notation1_30lecture_notation1_30lecture_notation1_30lecture_notation0_30