Tuniques_bleues_53
Editions : Dupuis - Scénario : Raoul CAUVIN - Dessin : Willy LAMBIL -
Couleurs : LEONARDO - Nombre de pages : 46

Petit rappel sur cette série :
Tunique_bleuesPour tous ceux et celles qui ne connaissent pas cette série (y'en a ?), je me permets un petit rappel...
L'histoire se déroule pendant la guerre de sécession aux Etats-Unis. Le ser­gent Ches­ter­field (à gauche) et le ca­po­ral Blutch (à droite) sont deux soldats du 22ème de ca­va­le­rie de l'armée du Nord. Ils se détestent ! Le premier est un patriote pur et dur, respectueux des ordres et de la discipline; il passe beaucoup de son temps et de son énergie à court-circuiter les incessantes tentatives de désertion du caporal Blutch. Ce dernier, bien plus malin que son benêt de sergent, n'est soucieux que d'une chose : rester en vie ! Il se démène donc pour s'éloigner le plus possible des combats et a même dressé sa jument, Arabesque, à se coucher dès le premier coup de feu !
Chacun des albums retrace quelques jours de la vie de nos deux compères : missions plus ou moins utiles et périlleuses, charges suicidaires menées par le ca­pi­taine Stark (personnage complètement dérangé), romance, etc.
A noter que de nombreux faits historiques jalonnent les différents tomes et donnent de la consistance (et, à mon avis, beaucoup d'intérêt) à certaines histoires... 

Mon résumé :
Encore une fois, le sergent Chesterfield ramène au camp le caporal Blutch (déguisé en femme noire) après une énième tentative (ratée) de désertion. L'ambiance au campement est assez morose; en effet, les troupes du général Alexander sont confinées au campement et toute chicane vire au règlement de compte ! Heureusement, la présence de François d'Orléans, fils du roi de France, venu soutenir l'Union apporte une certaine distraction : en effet, ce dernier peint des aquarelles et met bientôt tout le monde devant un arbre, le pinceau à la main !
Tout le monde ? Pas le caporal Blutch qui tente, encore un fois, de déserter... mais il est bien vite repéré et se voit investi d'une nouvelle mission en compagnie de son acolyte "préféré"... 

Tuniques_001

Mon avis :
Je suis cette série depuis de nombreuses années maintenant et, force m'est de constater qu'elle s'essouffle... Au fil des albums, je trouve de moins en moins d'intérêt aux histoires et de plus en plus de répétitions qui m'ennuient. Désertion ratée, retour au campement avec promesse de vengeance, mission abracadabrantesque dans le camp ennemi qui a un arrière goût de réchauffé... Bref, autant de sujets déjà vus et revus qui ne m'ont, cette fois-ci, arraché que quelques (rares) sourires. C'est dommage car je suis attachée à cette série : peut-être est-il temps de passer à l'épilogue ? Après tout, 53 tomes, c'est déjà un bel exploit !
Par ailleurs, je suis un peu déçue que Cauvin n'ait que survolé le thème de la participation des français à la guerre (autant d'un côté que de l'autre d'ailleurs), il nous avait habitué à plus de contenu historique. Le personnage de François d'Orléans est posé là, au milieu du campement, on se demande un peu ce qu'il y fait et sa passion pour la peinture participe au côté totalement irréaliste de son soutien...
Bref, en résumé, un album un peu creux...

Tuniques_002

Concernant les dessins, pas de surprise, j'ai retrouvé avec plaisir le style de Lambil : traits sûrs, décors réalistes, visages expressifs... des dessins frais qui rappellent les BD de mon enfance !

Tuniques_003

Un opus décevant mais je vous invite à découvrir cette série si vous ne la connaissez pas : elle pourrait vous faire rire ! ;-) 

Toutes les images proviennent du site de l'éditeur Dupuis et du Site officiel de la série.

Cet avis constitue ma quatrième participation à la BD du mercredi organisée par Mango.

peintre1280_1024